juin 17, 2019

Tripartite RDC-RC-HCR : Vers un rapatriement volontaire des réfugiés de la RDC installés au Congo/Brazzaville

La cinquième réunion de la Commission tripartite République Démocratique du Congo – République du Congo – Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés qui a tenu ses assises  vendredi à Kinshasa, s’est engagée à organiser un rapatriement volontaire  des réfugiés de la RDC installés au Congo/Brazzaville, en provenance de la région de Yumbi dans la province du Mai-Ndombe.

Le communiqué final qui sanctionne ces travaux, enjoint la partie congolaise (Brazzaville) à poursuivre la délivrance des actes de naissance aux enfants nés des familles réfugiées et demandeurs d’asile des Congolais de la RDC vivant en République du Congo.

Le gouvernement de la RDC veillera, quant à lui, à poursuivre la réhabilitation des infrastructures communautaires de base dans les zones de retour de Yumbi et à promouvoir les activités visant la cohabitation pacifique entre les communautés.

Une mission ‘’go and see’’ dans les zones de retour de Yumbi sera organisée en vue de permettre aux réfugiés d’effectuer une visite de leurs délégués pour se rendre compte des efforts consentis par le gouvernement pour reconstruire les infrastructures détruites par des affrontements intercommunautaires, tandis que le HCR a été chargé d’élaborer et partager les plans d’opérations.

Dans son mot de clôture, M. Basile Olongo Pongo, vice-premier ministre, ministre de l’Intérieur et Sécurité, a dit que cette rencontre de Kinshasa a permis de lever l’option sur le cadre juridique devant conduire le rapatriement des réfugiés de la RDC installés au Congo/Brazzaville, en toute dignité et sécurité, avant de féliciter les experts de toutes les trois parties qui ont abattu un travail de titan en un temps record.

‘’La convergence de vues qui s’est dégagée au terme de ces travaux traduit le souci manifeste de toutes les parties à trouver des solutions durables pour mes compatriotes réfugiés, dont certains ont librement opté pour le retour en République Démocratique du Congo’’, a dit le vice-Premier ministre Basile Olongo qui a réitéré l’engagement du gouvernement à traduire dans les faits toutes les résolutions issues de cette cinquième réunion de la Commission tripartite RDC-RC-HCR à Kinshasa.

Le ministre de l’Intérieur et de la décentralisation de la République du Congo, Raymond Zéphyrin Mboulou qui conduisait la délégation de son pays, a insisté sur le secours qu’il faut apporter à un voisin qui souffre atrocement, et a, à son tour, félicité les experts des trois parties pour la qualité du travail réalisé pendant la journée de vendredi.

Mme Ann Encontre, représentante régionale du HCR en RDC, s’est dite heureuse d’avoir participé à cette tripartite qui a confirmé la validité de l’accord du 2010 et renforcé le partenariat dans la facilitation du rapatriement volontaire des réfugiés. ‘’Ayant entendu qu’il y a plus de quatre mille réfugiés qui veulent rentrer dans leur pays d’origine, nous allons travailler ensemble sur la facilitation de leur rapatriement librement consenti’’, a-t-elle déclaré, avant de réaffirmer l’engagement de cette agence onusienne à travailler étroitement avec tous les partenaires pour offrir un rapatriement volontaire et une réintégration sûrs, dignes et durables.

La prochaine réunion tripartite est prévue pour la première quinzaine du mois de septembre prochain à Brazzaville, note le communiqué final qui signale la participation du gouverneur de province du Mai-Ndombe et de son ministre de l’Intérieur à ces assises qui étaient dirigées par Mme Berthe Zinga Ilunga, secrétaire permanente de la Commission nationale pour les réfugiés (CNR). 

 

Hautpanel.com