novembre 13, 2019

Le ministre ai de l’EPSP conscient de défis à relever pour améliorer la qualité de l’enseignement

Le ministre ai de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel (EPSP), Emery Okundji, s’est dit conscient de nombreux défis à relever pour améliorer la qualité et la performance dans le secteur de l’enseignement.

Emery Okundji qui  l’a déclaré mardi  à Kinshasa au cours de la célébration de la journée nationale de l’Enseignement a sous le thème : « Accroître nos efforts pour l’amélioration de la qualité de l’Enseignement en RDC »,   a indiqué qu’il faudra poursuivre toutes les reformes entreprises dans le cadre de la stratégie sectorielle de l’éducation et de la formation 2016-2025.

Il  a souligné que de nombreuses occasions se présenteront  prochainement au cours desquelles nous aurons l’opportunité d’en débattre et proposer des solutions pour la conduite et la gestion de ce sous-secteur de l’Enseignement primaire et secondaire.

Dans ce cadre, Emery Okundji a pensé à la clôture de l’année scolaire, aux évaluations certificatives dont l’Examen d’Etat et aux assises de la promotion scolaire 2019.

Saluant la présence des partenaires techniques et financiers à cette manifestation, il a exprimé sa détermination à poursuivre la construction d’un système éducatif inclusif et de qualité avec le concours de ces associés du secteur de l’éducation.

Par ailleurs, le ministre ai de l’EPSP a salué également les avancées réalisées du système éducatif congolais sur le plan d’accès et de l’équité au niveau de l’Enseignement primaire et quelque peu au niveau du secondaire général et normal.

Méditation  sur les missions de leur noble métier

Le secrétaire général de l’EPSP, Jean Marie Mangobe, a, pour sa part, fait savoir que cette journée permet aux enseignants de la RDC de se réunir pour méditer sur les missions de leur noble métier, avant de remercier le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, pour avoir intégré l’éducation dans son programme d’urgence.

samedi dernier, le ministre Emery Okundji avait effectué une visite à l’imprimerie de l’Inspection générale de l’EPSP où il avait annoncé le début des épreuves hors session de l’Examen d’Etat fixé le 02 mai 2019 par la dissertation sur toute l’étendue du territoire national et dans quelques centres hors frontières notamment Luanda, Cabinda, Kampala, Kigoma et Kigali, note-t-on.

L’objectif de sa visite était de se faire une idée exacte sur les préparatifs des épreuves hors session de l’Examen d’Etat et de se rendre compte des méandres de la composition des épreuves jusqu’à l’envoi des colis dans les 48 provinces éducationnelles. L’épreuve de dissertation de l’année dernière avait enregistré près de 678.000 candidats.

 

Hautpanel.com