mars 26, 2019

RDC : Denis Mukwege demande de sauver le processus électoral qui est dans l’impasse

Le Prix Nobel de la paix 2018, Denis Mukwege a été accueilli jeudi 27 décembre, par plusieurs milliers de personnes à l’aéroport de Kavumu.

Les mouvements citoyens, acteurs de la société civile et autres personnalités de la province étaient au pied de l’avion. Une foule immense a suivi la caravane motorisée mobilisée pour l’occasion jusqu'au lieu du meeting au collège Alfajiri où une foule l’attend. Lorsqu’il prend la parole, Denis Mukwege présente le prix Nobel à la foule et rappelle que ce prix d’un peu plus de 400 000 dollars est une preuve que le monde a enfin reconnu la souffrance des femmes de République démocratique du Congo, particulièrement celles de l’est du pays, et d’autres régions du monde, qui ont été victimes de viols et violences sexuelles

Un discours très politique

Evoquant la situation politique actuelle dans le pays, Denis Mukwege met en garde la Commission électorale nationale indépendante (Céni) contre d’éventuels dégâts qui pourraient survenir suite au report des élections. « Dans le contexte politique actuel, malheureusement l’urgence est de sauver le processus électoral qui est dans l’impasse. Les reports intempestifs des élections ne favorisent pas un climat de paix », a-t-il déclaré.

Tous les responsables des partis politiques de la majorité présidentielle, de l'opposition, de la société civile, la Cour constitutionnelle et toutes les personnes de bonne volonté doivent prendre la mesure de la gravité de la situation, sans quoi le pays risque de sombrer dans un chaos généralisé.

Les activistes en ont profité pour dénoncer par les chants les violences dans l’Est de la RDC. D’autres également ont chanté pour rejeter la décision d’exclure Beni, Butembo et Yumbi des élections du 23 décembre.

Le médecin congolais revient de l’Europe où il a reçu, le 10 décembre, à Oslo, son Prix Nobel de la Paix. Chevalier de la Légion d'honneur (France), Prix des droits de l'homme des Nations Unies (2008), Prix Olof Palme (2008), Right Livelihood Award (2013), Prix Sakharov (2014), Denis Mukwege (63 ans) est également, depuis décembre 2017, docteur Honoris Causa de l'Université d'Angers (France).