novembre 16, 2018

RDC : Mgr Ambongo remplace le Cardinal Monsengwo à l’archevêché

Le Centre Lindonge, siège de l’Archevêché de Kinshasa, a accueilli jeudi 1er novembre 2018, la cérémonie de passation de pouvoir entre le cardinal Laurent Monsengwo Pasinya et Mgr Fridolin Ambongo, que le Pape François venait de désigner, à la même date, comme nouveau chef de l’Eglise catholique de Kinshasa . 
 
Mgr Fridolin Ambongo, Fils d’un saigneur d’arbre à caoutchouc dans une plantation d’hévéa dans le Sud-Ubangi, il est réputé être un homme dur et franc, tant pour des sujets religieux que sur les atermoiements de la vie sociale comme politique.
 
Il est désormais la nouvelle figure de l'église catholique de la RDC. Au plan du droit Canon, le nouveau ministère de Mgr Ambongo a commencé le 1er novembre. Mais, pour des raisons protocolaires, sa présentation aux paroissiens, religieuses et religieux de la capitale est programmée pour le dimanche 25 novembre, jour de la fête de Christ-Roi, rapporte le Phare.

Agé de 79 ans, le cardinal Monsengwo  a dépassé la limite canonique de 75 ans, âge auquel tout évêque doit remettre sa charge à disposition du souverain pontife. 

Vice-président de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) depuis 2016, Mgr Ambongo était en bonne position pour succéder à Monsegwo depuis sa nomination en février dernier comme "archevêque coadjuteur" de Kinshasa, bien que retraité, Monsegwo restera cardinal et membre du "C9" , ce conseil des neuf cardinaux qui conseillent le pape dans le gouvernement de l’Eglise et la réforme de la Curie. 

L'un des acteurs de l’accord de la Saint Sylvestre, Ambongo cet autre Monsengwo ne manquera pas de faire comme son prédécesseur en déliant sa langue pour interpeller les conscience .