novembre 16, 2018

RDC : Le syndicat de travailleurs boycotte les célébrations de la journée du 1er mai à Kinshasa

L’Intersyndical national du Congo ne prendra pas part aux activités marquant la célébration de la Journée mondiale du travail ce mardi 1er mai à Kinshasa.

Le coordonnateur national de ce syndicat Guy Kuku l’a fait savoir dans une déclaration faite lundi à la presse. M. Kulu justifie cette décision par le fait que le gouvernement qui a consenti à garantir le paiement des travailleurs sur base du salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) n’a jamais honoré son engagement.

En novembre dernier, les membres du Conseil national du travail (CNT) avaient convenu de faire passer le SMIG de 1.680 à 7.075 FC/jour, soit 5 USD au taux de 1.415 FC, à partir du 01er janvier 2018.    

Par ailleurs, plusieurs revendications formulées par les travailleurs sont restées lettre morte depuis des années parce que le gouvernement qui est censé protégé cette catégorie de la population, n’a jamais manifesté la volonté de régler leurs problèmes, accuse le syndicaliste.

D'après lui, des gens mecontents ne devraient pas feter. « A la manifestation du 1er mai, l'Etat a besoin des travailleurs qui doivent venir ovationner et acclamer et dire que nous sommes à la fête. Est-ce que les gens mécontents peuvent aller à une fête », s’interroge-t-il sans répondre.

 

Radiookapi/ Hautpanel