novembre 20, 2018

Equateur : La contribution de la chaine d’interventions pour la maitrise de la maladie à virus Ebola 

Le ministre de la Santé, Dr Oly Ilunga Kalenga, a affirmé dans un message de sensibilisation sous forme de point sur la riposte  de cette épidémie, la chaine d’interventions du gouvernement de la RDC et des partenaires a contribué à une réponse coordonnée pour la maitrise de la maladie à virus Ebola, dans la province de l’Equateur.

 

Pour le ministre de la Santé, c’est le gouvernement qui protège la population face à des crises à l’instar de la maladie à virus Ebola  sévissant dans la province de l’Equateur.  Dans cette province, le gouvernement s’est vu obliger de limiter le nombre des partenaires, en fonction de leurs expertises en termes de logistique, de  technique  ou médicale susceptibles d’être complémentaires à l’expertise congolaise, a-t-il dit.

Sur le terrain,  les équipes mixtes du ministère de la santé et des partenaires  ont travaillé dans les commissions de surveillance, d’épidémiologie, de logistique,  de prise en charge médicale et de communication. Grâce à cette collaboration, les résultats se sont avérés positifs, a-dit Dr Ilunga

Le docteur Gabriel Nsakala, expert en communication pour la santé, a dans le même  message, ajouté que la réponse à l’épidémie implique une intervention multisectorielle avec plusieurs compétences dont  les épidémiologistes, les urgentistes, les techniciens d’hygiène et d’assainissement, des  psychocliniciens et des socio-anthropologues.

Il a rappelé les cinq règles d’or de la riposte contre Ebola, à savoir  rester calme (ne pas paniquer face aux rumeurs), avoir une bonne hygiène des mains ou se laver les mains avec du savon ou de la cendre, pour les chasseurs, ne pas amener dans la communauté une viande d’un gibier trouvé mort dans la forêt, éviter le contact avec les  malades ainsi que la prudence pour les personnels de la santé.

La 9 ème épidémie à virus Ebola que connaît la RDC a déjà fait à ce jour,  38 cas confirmés parmi lesquels 24 guéris et 14 décès. La province de l’Equateur est à sa quatrième éruption d’Ebola, rappelle l'ACP.