décembre 19, 2018

Le choix de Ramazani Shadary: "un pied de nez pour la communauté internationale" Spécial

Mercredi 8 aout, peu avant 14 h, le Président Kabila désigne son fils dauphin qui n'est rien d'autre que le secrétaire permanent de son parti le PPRD. Alors que tout le monde s'empresse de connaître la porte flamboyante de la FCC (Front commun pour le Congo) à la présidentielle de 2018, Ramazani Shadary fait déjà l'objet des critiques. 

"Son choix est une provocation pour le peuple congolais, victime d 'actes de violation des droits de l' homme lors de son passage dans l 'intérieur", commente une journaliste de RFI.

"une provocation pour la communauté internationale commente un ancien ambassadeur de France en RDC et à Herman Cohen, ancien diplomate américain d'insinuer sur les ondes de la même radio" il (Shadary) ne gagnera pas.

C'est la raison pour laquelle il faut des élections crédibles, libres et transparentes pour l'opposition, "le candidat de la FCC est comme un maillon faible", mais il faut être vigilant avec les machines à élire et la CENI, indique la source .