juillet 24, 2019

L’AFDC-A prend acte de sa suspension du FCC et reprend son autonomie totale vis-à-vis des institutions de la république, regroupements et partis politiques

Après la suspension officielle du président de l'Alliance des Forces Démocratiques du Congo et Alliés (AFDC-A), Bahati Lukwebo, du front commun pour le Congo (FCC), plateforme de la Kabilie. Les présidents des partis et personnalités élargies aux sénateurs, députés du regroupement de l'AFDC-A  se sont retrouvés ce mercredi 10 juillet 2019, à Meriba Hôtel, à Kinshasa, dans une conférence pour faire le point sur la suspension de leur président du FCC.

Au cours de cette conférence, l'AFDC -A, a pris acte de sa suspension du Front Commun pour le Congo (FCC) et annonce qu’elle reprend son autonomie totale vis-à-vis des institutions de la République, des Associations de la société civile ainsi que d’autres regroupements et partis politiques.

Elle rappelle qu’à l’issue du scrutin du 30 décembre, l’AFDC-A est l’une de deux organisations politiques ayant franchi le seuil de 1000 000 des suffrages exprimés en sa faveur soit exactement 1 243 326. « Ceci traduit la confiance de la population à l’AFDC-A et son président. Avec cette confiance de la population, l’AFDC-A mérite de diriger l’institution sénat ».

Elle fait remarquer que c’est l’AFDC-A qui est membre du FCC et non son autorité morale : « de ce fait, seule cette dernière engage ses membres au sein d’autres instances et n’enverra personne au FCC quant à ce ».

L’AFDC-A compte 44 députés nationaux, 70 députés provinciaux et  13 sénateurs.  Au total 127 parlementaires.

Cependant, 10 députés et 1 sénateurs de l’AFDC et alliés  jurent fidélité à la position du FCC et comptent  bien respecter le mot d’ordre de Joseph Kabila. Pour sa part, Modeste Bahati Lukwebo ne bronche pas et attend l’élection.

« En attendant qu’ils reviennent à la raison,  nous avançons avec les 116 élus qui comprennent le sens de notre combat jusqu’à la conquête du perchoir du Sénat. Je maintiens donc ma candidature tel que décidé à l’unanimité de notre regroupement AFDC-A », avait-il ajouté.

Pour rappel, Néhémie Mwilanya, coordonateur du FCC a suspendu mardi 09 juillet , Bahati Lukwebo du FCC, Il est reproché à l’ancien ministre et actuellement sénateur d’avoir maintenu sa candidature au poste du président du Sénat, en dépit du soutien affiché publiquement par certains députés de son regroupement AFDC-A à Alexis Thambwe Mwamba, choix de Joseph Kabila au nom du Front Commun pour le Congo (FCC).

Hautpanel.com