août 20, 2019

RDC : Nouveau feuilleton autour de l’autorisation de l’aviation civile , Moïse Katumbi reporte son voyage de Goma

L'opposant républicain et Coordonnateur de la coalition politique Lamuka, Moïse Katumbi Chapwe, a été de nouveau contraint de reporter son voyage de Goma, et pourtant il était attendu ce lundi 10 Juin 2019, dans la ville de Goma, conformément à son agenda relatif à la tournée nationale.

"Je devais arriver à #Goma ce lundi à midi mais faute d’autorisation, je suis encore contraint de reporter. Je m’excuse auprès de la population venue m’accueillir ! Je la remercie & lui demande de ne pas se décourager. Ce n’est que partie remise. Je reste de cœur avec vous!", a-t-il écrit dans un tweet.

Depuis son retour le 20 mai dernier à Lubumbashi, après trois ans d'exil en Belgique, Moise Katumbi est contraint à son deuxième report de voyage de Goma, chef-lieu du Nord Kivu, à cause de l’autorisation de survol et d’atterrissage de l’aviation civile.

Dimanche 26 mai dernier, alors que le Chairman Katumbi était attendu pour un meeting à Goma, son avion n'avait finalement jamais décollé pour le Nord Kivu. Selon son directeur de cabinet, l'autorisation d’atterrir à Goma n’avait pas été donnée. La direction de l'aviation civile avait affirmé le contraire.

Ce nouveau feuilleton autour de l’autorisation de l’aviation civile, ne fait que renforcer les doutes des observateurs congolais quant à la liberté de circulation de biens et  de personnes que veut imprégner le nouveau leadership en RDC avec son fameux slogan « l’Etat de droit ».

A qui profite tous ces reports ?

Après trois ans d’exil de Moise Katumbi, en Belgique, à Bruxelles, il est clair que le Chairman du TP Mazembe, veut sillonner le Congo dans le but de se rapprocher davantage de ses compatriotes et de les remercier pour la confiance qu’ils ont faite à Ensemble pour le changement de Moise Katumbi pendant les élections.

Certains pensent que la Kabilie serait derrière tous ces reports, car en 2018, ils avaient tout orchestré pour que le fervent opposant à Joseph Kabila ne postule pas aux élections présidentielles, avec comme raison les charges retenus contre lui. Or, tout cela n’est plus d’actualité, parce que Moise Katumbi est rentré en homme libre en RDC et déchargé de toute affaire judiciaire par la justice congolaise et avec l’avènement de Felix Tshisekedi au pouvoir, cette hypothèse est à balayer du revers de la main.

Il sied de noter que les autorisations de survol et d’atterrissage de l'aviation civile sont directement soumises à la présidence de la république, auprès du conseiller spécial du chef de l’Etat en charge de la sécurité.

Hautpanel.com