mai 25, 2019

APK : Godé Mpoyi déterminé à poursuivre les auteurs de détournement des fonds alloués à la ville de Kinshasa

Le président de l’Assemblée provinciale de Kinshasa, (APK),  Godefroid Mpoyi Kadima, a  réaffirmé au cours de la plénière de mardi, sa volonté et celle de son bureau de poursuivre les ministres et autres dirigeants de la ville, ayant détourné les deniers publics dus à la ville.

«Vous avez ma parole d’honneur, tant que je serai président de cette Assemblée provinciale tout le monde répondra, il n’y aura pas d’intouchables. Seulement l’Etat de droit que nous prônons tous a des contraintes», a fait savoir le président de l’APK.

Il a, en outre, indiqué que son institution ne peut pas interpeller quelqu’un qui a déjà quitté le gouvernement provincial. Pas d’amalgames, mon pouvoir est limité dans le temps, a-t-il dit.

Le souhait du bureau est que les dossiers puissent aboutir afin que la ville de Kinshasa soit rétablie dans ses droits. «Il faut rapidement récupérer cet argent pour que les banques ne soient pas préjudiciées. C’est avec ces banques que nous allons construire la capitale congolaise», a dit Godefroid Mpoyi.

 A ce stade, ce sont jusque-là le ministre des Finances Guy Matondo, le directeur général de la Direction générale des recettes de Kinshasa (DGRK), Raoul Elenge, qui ont été convoqués par la plénière de l’APK, pour expliquer leur gestion des recettes dues à la ville de Kinshasa, signale-t-on.

Au cours de la plénière, les députés provinciaux ont observé un huis clos pour examiner le projet du règlement financier de l’Assemblée provinciale de Kinshasa.

Les inspecteurs de la police judiciaire enquêtent sur le dossier du ministre provincial des Finances

Par ailleurs, les inspecteurs de la police judiciaire poursuivent leurs enquêtes  autour de la gestion des finances de la ville de Kinshasa par le ministre Guy Matondo,  après son interpellation  la semaine passée par la plénière de l’Assemblée provinciale de Kinshasa, a déclaré mardi, le   rapporteur de cet organe délibérant, Léon Nembalemba, affirmant également que le bureau de l’APK avait saisi le procureur général près la Cour de cassation au sujet dudit dossier.

Guy Matondo est accusé d’avoir contracté auprès des banques, au nom de la ville de Kinshasa, des dettes évaluées à environs 20 millions USD. Il lui est également reproché d’avoir enregistré des arriérés des salaires des ministres et des fonctionnaires de la province.

 

Hautpanel.com