août 20, 2019

L'Iran a averti que si les puissances mondiales ne protégeaient pas l'économie iranienne des sanctions américaines dans les 60 jours, l'Iran commencerait à enrichir de l'uranium à un niveau supérieur.

La semaine dernière, l'Iran a notifié à la Chine, à la France, à l'Allemagne, à la Russie et au Royaume-Uni sa décision de mettre fin à certains engagements pris dans le cadre de l'accord sur le nucléaire de 2015, un an après le retrait unilatéral des États-Unis de l'accord et l'imposition de sanctions.

L'Iran a officiellement rompu certains engagements pris dans le cadre d'un accord sur le nucléaire conclu en 2015 avec les puissances mondiales à la suite d'un ordre de son conseil de sécurité nationale, a déclaré  mercredi à l'agence de presse ISNA un responsable informé de l' agence pour l'énergie atomique dans le pays .

La semaine dernière, l’Iran a notifié à la Chine, à la France, à l’Allemagne, à la Russie et au Royaume-Uni sa décision de mettre fin à certains engagements dans le cadre de l’accord sur le nucléaire, un an après le retrait unilatéral des États-Unis de l’accord et l’imposition de sanctions.

Dans le cadre de l’accord nucléaire, Téhéran a été autorisée à produire de l’uranium faiblement enrichi avec une limite de 300 kg et à produire de l’eau lourde avec un stock limité à 130 tonnes.

Téhéran pourrait expédier les quantités excédentaires hors du pays pour stockage ou vente.

L’officiel a déclaré que l’Iran n’avait plus aucune limite pour la production d’uranium enrichi et d’eau lourde.

Les actions initiales de l'Iran ne semblent pas encore violer l'accord nucléaire. 

Mais l'Iran a averti que si les puissances mondiales ne protégeaient pas l'économie iranienne des sanctions américaines dans les 60 jours, l'Iran commencerait à enrichir de l'uranium à un niveau supérieur.

L'Union européenne et les ministres des Affaires étrangères allemand, français et britanniques ont déclaré qu'ils étaient toujours attachés à l'accord mais qu'ils n'accepteraient pas d'ultimatums de Téhéran.

L’accord limite également le niveau de pureté auquel l’Iran peut enrichir de l’uranium à 3,67%, bien en deçà des 90% de qualité militaire. Il est également bien en dessous du niveau de 20% auquel l'Iran a enrichi de l'uranium avant l'accord.

Le guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei, a déclaré mardi que Téhéran ne cherchait pas à faire la guerre aux États-Unis malgré les tensions croissantes entre les deux ennemis principaux sur les capacités nucléaires iraniennes et son programme de missiles.

Khamenei a également déclaré que Téhéran ne négocierait pas avec les États-Unis sur un autre accord nucléaire.

 

Hautpanel.com