janvier 20, 2019

Elections RDC : La coalition "Lamuka" exige que la CENI retire instamment cette décision injustifiée et organise les élections sur toute l’étendue de la RDC sans aucune discrimination.

Pierre Lumbi, directeur de campagne électorale de Martin Fayulu, de la coalition Lamuka, a tenu un point de presse ce jeudi 27 décembre, à Kinshasa pour dénoncer la décision de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) et lui demander à retirer sa décision portant report jusqu’en mars 2019 des élections dans les circonscriptions de Beni, Beni Ville, Butembo Ville (Nord-Kivu) et Yumbi (Maï-Ndombe).

« La coalition Lamuka dénonce vigoureusement le mensonge contenu dans le message de la CENI, consistant à affirmer que les parties prenantes au processus électoral auraient été consultées. La coalition Lamuka exige que la CENI retire instamment cette décision injustifiée et organise les élections sur toute l’étendue de la RDC sans aucune discrimination. »

Il affirme en outre que le peuple congolais a été très patient au point d’accepter trois reports de ces élections qui devaient se tenir fin 2016. « Maintenant, trop c’est trop. La CENI a dépassé la ligne rouge », s’est écrié Pierre Lumbi.

La coalition Lamuka prend à témoin les Nations unies, l’Union africaine, la CIRGL, la SADC et les interpelle pour qu’elles obtiennent de la CENI la levée immédiate de « cette mesure susceptible de fragiliser l’ordre et la stabilité dans la sous-région ».

Des manifestations ont eu lieu dans la journée à Beni pour protester  et demander à la CENI d'annuler sa décision. La coalition Lamuka et la société civile du Nord-Kivu ont appelé à une journée ville morte ce vendredi 28 décembre "en solidarité avec la population de Beni, Butembo et Yumbi".

Pour rappel, la CENI a annoncé mercredi 26 décembre, la décision de reporter des élections dans les circonscriptions de Beni, Beni ville, Butembo ville et à Yumbi (Maindombe), suite à la persistance de l’épidémie d’Ebola et de l’insécurité.

Hautpanel.com