janvier 20, 2019

La Coalition Lamuka annonce sa position officielle sur le report des élections à Beni , Butembo et Yumbi ce jeudi 27 décembre

La Coalition Lamuka annoncera sa position officielle sur le report des élections à Yumbi, Butembo et Beni ce jeudi 27 décembre dans une conférence de presse qui était pourtant prévu ce mercredi. Invités, les journalistes étaient déjà mobilisés. Ils étaient présents au siège du G7 et ont attendu plusieurs heures avant l’annonce du report de la conférence de presse.

Pierre Lumbi, directeur de campagne de Martin Fayulu, a expliqué ce report par “la gravité” de l’annonce faite par la CENI.

« Lamuka réfléchis sur les décisions importantes à prendre », a t-il dit laconiquement.

Pendant ce temps, les leaders de cette plateforme ont déjà annoncé les couleurs.

« Le report du vote à Beni, Butembo et Yumbi est injustifiable. Cette nouvelle manœuvre montre que le régime veut s'éterniser pour continuer le pillage ! Naanga et la CENI ont prouvé leur mauvaise foi et leur incompétence. Les Congolais doivent se prendre en main et chasser ce régime », a tweeté Moise Katumbi.

Pour sa part Freddy Matungulu affirme que « l’exclusion de Beni, Butembo, Yumbi vide l’élection de tout sens et nous rapproche de l’implosion du pays voulue par la kabilie. Nous devons gérer ce danger avec sagesse et responsabilité, sans Kabila! ».

De son côté, Eve Bazaiba considère que « c'est une provocation inacceptable ».

« Il est connu que Beni,Butembo et Yumbi sont majoritairement acquis à l'opposition! Donc ce report pour le cas de ces villes est une stratégie machiavélique de la Ceni et de la Kabilie de voler la victoire du peuple. Cela ne passera pas  », a-t-elle ajouté.

Le candidat Fayulu était le premier à s’exprimer, bien avant que la décision ne soit annoncée indique actualité.cd.

« Je mets en garde la CENI contre toute tentative d’annuler les élections à Beni-ville, Beni territoire et Butembo. Le prétexte d’Ebola est fallacieux car il y’a bien eu campagne dans ces contrées. C’est une énième stratégie pour détourner la vérité des urnes ».