novembre 20, 2018

Le FCC déterminé à trouver des solutions aux problèmes du Kasaï Oriental, selon Emmanuel Shadary

Le candidat du Front commun pour le Congo (FCC) à la présidentielle du 23 décembre 2018, Emmanuel Ramazani Shadary, a rassuré la population du Kasaï Oriental de la détermination de sa plate-forme de trouver des solutions aux problèmes spécifiques de la province diamantifère, au cours  d’un point de presse qu’il a animé vendredi dans la salle de conférence de l’hôtel Métropole à Mbuji-Mayi, en présence du Premier ministre Bruno Tshibala Nzenzhe,  du directeur de cabinet du Chef de l’Etat, Néhémie Mwilanya Wilondja et du gouverneur du Kasaï Oriental Alphonse Ngoyi Kasanji. 

«Les problèmes spécifiques et prioritaires  de la province du Kasaï Oriental, à savoir l’énergie électrique, l’adduction d’eau potable, la construction de la voirie urbaine et la lutte contre le chômage de la jeunesse sont bien enregistrés au FCC, et seront débattus en temps opportun lors de la période de campagne», a-t-il indiqué au cours de cette conférence élargie aux différentes couches sociales.

Ces problèmes, a-t-il ajouté, lui ont été communiqués par le chef de l’exécutif du Kasaï Oriental et  coordonnateur provincial du FCC, Alphonse Ngoyi Kasanji. Invité par le gouverneur Ngoyi Kasanji, sa visite, a précisé Emmanuel Ramazani Shadary, a consisté essentiellement à organiser et implanter la structure de campagne, et non pas faire la campagne électorale, cette dernière n’étant pas encore décrétée  par la centrale électorale qu’est la CENI.

Il a remercié la population du Kasaï Oriental pour l’accueil très chaleureux en dépit de la forte pluie qui était au rendez-vous le jeudi dans l’après-midi, peu après son arrivée au chef-lieu du Kasaï Oriental, avant de saluer les efforts fournis par le gouverneur de province pour l’organisation de cet accueil. «Ce que je sais, c’est que je suis aimé par les Kasaiens», a-t-il dit.

Avant de quitter Mbuji-Mayi pour regagner Kinshasa, le candidat du FCC à la présidentielle a accordé quelques audiences aux forces politiques membres de la plate-forme. Il a été accompagné à l’aéroport national de Bipemba par le gouverneur de province Alphonse Ngoyi Kasanji.

L’unité et le patriotisme recommandés aux militants du FCC/ Grand Kasaï

Par ailleurs, le coordonnateur du comité stratégique du FCC et directeur de cabinet du Chef de l’Etat, Néhémie Mwilanya Wilondja a recommandé aux cadres et militants de cette plate-forme de conserver les valeurs fondamentales, entre autres, l’unité et le patriotisme durant le processus électoral et après la date du 23 décembre. Néhémie Mwilanya qui s’est appesanti sur l’historique et les objectifs de la création du FCC, a rappelé que cette plateforme a été créée à l’initiative de  son autorité morale le Président de la République  Joseph Kabila Kabange.

Selon lui, l’objectif de la plate-forme est de permettre à ses membres de participer, sur base d’un programme commun, à la conquête démocratique du pouvoir à tous les niveaux aux prochains scrutins pour lesquels les membres de la coalition apporteront leur soutien à une candidature unique à l’élection présidentielle. La création  de cette plate-forme, a-t-il ajouté, a aussi pour objectif d’unir tous les Congolais, en vue de la poursuite de la reconstruction de la RDC. Il a présenté à cette même occasion, certains membres du FCC qui ont fait le déplacement de la ville de Mbuji-Mayi.

Le Premier ministre Bruno Tshibala, un autre intervenant, a  présenté à la presse et aux leaders locaux du FCC venus à cette rencontre, le candidat Emmanuel Ramazani Shadary, avant  d’indiquer qu’il est un ancien compagnon de lutte pour la démocratie en RDC. Pour le Premier ministre Bruno Tshibala, ce sont ses qualités intellectuelles et morales ainsi que sa simplicité, sa passion du pays, le dévouement et son attitude de rassembleur des Congolais qui ont concouru à sa désignation comme le dauphin du Président de la République.

ACP