septembre 16, 2019

RDC : Émouvante cérémonie de remise et reprise au ministère des finances  

 

La journée de samedi dernier après-midi, a été marquée au ministère des finances par une émouvante cérémonie de remise et reprise entre SELE YALAGHULI, ministre entrant et Yav Mulang, ministre sortant du même ministère.

Prenant la parole à cette occasion, le ministre sortant des finances Henri Yav Mulang, a rendu hommage à son autorité morale qui a fait de lui ministre des finances pendant plusieurs années durant la période difficile des élections démocratiques et surtout lorsque le taux de matières premières principalement le cuivre et le cobalt ont (…) d’abord connue une augmentation sensible soit 90.000$ la tonne du cobalt contre 38.500$ la tonne présentement.

C’est grâce à l’esprit managérial de l’actuel ministre des finances alors Directeur Général de la DGI, SELE YALAGHULI et de la DGDA ainsi que l’ensemble du ministère des finances que la République Démocratique du Congo notre pays, a réussi à financer sur fonds propres les élections organisées en décembre 2018.

Il s’est félicité pour cette réussite et a encouragé le nouveau Ministre des finances SELE YALAGHULI de l’avoir accompagné dans cette performance.

Pour sa part, le nouveau ministre des Finances SELE YALAGHULI, a remercié les responsables du Front Commun pour  le Congo (FCC), ainsi que l’autorité morale qui ont bien voulu lui faire confiance en le nommant Ministre des finances.

Il a également reconnu qu’il remplace à ce poste, un fils maison qui est Yav et lui a exprimé sa reconnaissance pour les facilités lui accordées lors de son court mandat à la tête de la Direction générale des Impôts. Le nouveau ministre des finances a également remercié l’ensemble du personnel de la DGI, pour son accompagnement dans la réalisation maximale des recettes fiscales pendant qu’il dirigeait encore cette régie financière.

Les agents de la DGI contactés à cette occasion ont vente le mérite du ministre SELE.

 A la DGI, les agents invitent le ministre des finances à nommer les hommes qu’il faut à la place qu’il faut

Les agents et cadres de la Direction Générale des Impôts estiment qu’ils sont restés orphelins jusque là. Ils invitent le ministre à bien vouloir choisir les hommes qu’il faut pour lui apporter les recettes qui vont asseoir son pouvoir ont-ils dit en substance.

Ils estiment que lui, qui a dirigé de main de maître, cette régie financière connaît qui peut maximiser les recettes fiscales pour donner au gouvernement les moyens de sa politique.

Avec M. SELE à la tête de la DGI, celle-ci était considérée comme la première régie financière de la République du point de vue réalisation des recettes fiscales.

 

Hautpanel.com