septembre 16, 2019

RDC :Le ministre d’Etat Kapika explique que les prix des carburants sont négociés au taux de 1550 FC le dollar américain

Le ministre d’Etat en charge de l’Economie nationale, Joseph Kapika a affirmé lundi, dans une déclaration à la presse, que le gouvernement a, à travers son ministère, négocié les prix des carburants au taux de 1.550 FC le dollar américain, dans le souci de ne pas asphyxier les consommateurs que sont l’Etat et la population.

Kapika a relevé que cette nouvelle hausse des prix de 6,162% du carburant, intervient après un mois et demi par rapport au dernier réajustement en rassurant que la présente augmentation n’aura aucun incident sur les prix des denrées alimentaires de grande consommation.

Il a toutefois  fait remarquer que dans la structure des prix des produits pétroliers, trois paramètres interviennent à savoir, les prix moyen frontières, dans lesquels se trouve le prix du baril en augmentation à travers le monde. Il y a également le taux de change.

A ce sujet, le ministre Kapika a dit avoir la fois dernière négocié les prix du carburant au taux de 1.450 FC alors que sur le marché, il était à 1.620 FC. « Actuellement, nous avons négocié les prix au taux de 1.550 FC alors qu’il à 1620 ou 1640 FC. Donc le gouvernement continue à négocier en dessous du taux de change en application », a précisé le ministre de l’Economie.

Pour rappel, les tarifs actuels se présentent de la manière ci-après, un litre d’essence 2.240 FC contre 2110 FC, du gasoil de à 2.230 FC contre 2100 FC, le Fomi 1.014 FC et le gaz à 1.450 FC le mètre cube à la pompe dans les zones Ouest et Nord du pays.

Le ministre d’Etat a tenu à préciser que cette majoration concerne uniquement les provinces de la partie Ouest de la RDC à savoir, l’Equateur, le Kongo central, le Kwango, le Kwilu, le Mai-Ndombe, la Mongala, le Nord et le Sud Ubangi, la Tshuapa, les villes de Mbandaka, de Boende et de Kinshasa. Pour la partie Nord, il s’agit des villes de Kisangani, d’Aketi, de Bumba et le territoire d’Akula. 

ACP