novembre 20, 2018

Le ministre des Finances salue le bilan positif du premier Contrat de Désendettement et de Développement

Le ministre congolais des Finances, Henri Yav Mulang, salue le bilan positif du premier Contrat de Désendettement et de Développement, signé avec la France. « 106 millions d’euros ont couvert le premier C2D dans toutes ses composantes : éducation, formation professionnelle, eau et assainissement et appui à la gouvernance financière », révèle un communiqué de presse du ministère des Finances. 

Le lancement du logiciel ISYS-Régie, la mécanisation de 25.000 enseignants du secondaire… sont autant des projets prioritaires réalisés dans le cadre de ce premier C2D. Leur bilan a été présenté par Félicien Mulenda Kahenga, Coordonnateur du Comité technique de suivi et Evaluation des Réformes (CTR), une des cellules du Ministère des Finances.
« La France et la RDC se sont engagées, à travers respectivement l’Agence Française de Développement (AFD) et le Ministère des Finances, à affecter le reliquat de 4 million d’Euros au secteur de l’éducation, notamment à la mécanisation d’enseignants supplémentaires sur les 25.000 déjà mécanisés », indique le communiqué de presse.
L’on a noté,lors de cette première séance de travail, la présence du Ministre de l’enseignement Primaire et secondaire, Gaston Musemena, et du DG de l’INPP, Maurice Tshikuya, qui figurent parmi les bénéficiaires de ce premier contrat, signé par le tout nouvel ambassadeur de France en RDC.

 LA FORMATION JUDICIAIRE POUR 350.000 EUROS 


Parallèlement à cette première réunion, une autre séance de travail, élargie au Ministre d’Etat en charge de la Justice, Alexis Thambwe Mwamba, a été consacrée à la signature entre le Ministre des Finances, Henri Yav Mulang, et le Responsable de l’AFD de la Convention de financement de l’Institut National de formation judiciaire pour un montant de 350.000 euros. 


Pour le patron de la justice, cette enveloppe constitue un premier pas dans la mise à niveau des magistrats, greffiers et autres auxiliaires de l’appareil judiciaire congolais.
Viser l’atteinte des ODD


A noter que ces deux initiatives traduisent l’engagement de la France d’œuvrer aux cotés de la RDC pour l’atteinte des Objectifs du développement durable en matière d’éducation, de gouvernance et d’Etat de droit, rapporte Forum des As.