septembre 16, 2019

Le Chef d’Etat-major général des FARDC annonce qu’un contrôle biométrique sera lancé à travers la RDC d’ici 1mois pour identifier les militaires et policiers

 Le Chef d’Etat-major général des Forces armés de la République démocratique du Congo (FARDC), le général, célestin Mbala, a annoncé aux troupes au cours de la cérémonie de prise de pouvoir du nouveau  commandant de la 3ème zones de défense, le général Sikabwe Fall que la réforme de l’armée préoccupe au plus haut point le commandant suprême des FARDC, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.

D’ici un mois,  a-t-il  indiqué, un contrôle biométrique sera lancé à travers le pays, et tout celui qui ne sera pas  identifié à travers ce contrôle se verra radié de l’armée.

Il a, à cet effet, demandé à ses interlocuteurs d’informer leurs collègues militaires et policiers du vœux du Chef de l’Etat  de reformer l’armé pour lui redonner sa place sur le plan continental, avant de souligner que le social des militaires occupe une place de choix dans le programme d’action  du chef de l’Etat.

En attendant, cette réforme en profondeur, le chef de l’Etat-major  général des FARDC invitent les éléments des FARDC de s’abstenir des tracasseries et d’autres pratiques qui non seulement ne les honorent pas mais qui sont incompatibles à leurs missions. Le général Sikabwe Fall remplace à ce poste le général Jonas Padiri. 

 

Hautpanel.com