mai 25, 2019

La relance de la coopération avec la Belgique évoquée à la Présidence de la République

Le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, a accordé, mardi à la cité de l’Union africaine, une audience à une délégation mixte belge conduite par l’ambassadeur Renier Nijskens , envoyé spécial pour la région des Grands lacs. Des questions relatives à la relance et la redynamisation des relations entre la République démocratique du Congo (RDC) et le Royaume de Belgique ont été au centre de cet entretien avec le chef de l'Etat congolais.

M. Nijskens, qui était accompagné du général-major Philippe Boucké, chef d’Etat-major adjoint de l’armée Belge, a déclaré à la presse à l’issue de l’audience, qu’il a été dépêché par le gouvernement belge auprès du Président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, dans le cadre du suivi des entretiens que le Chef de l’Etat avait eus dernièrement à Washington, aux Etats-Unis d’Amérique, avec le vice-Premier ministre belge des Affaires étrangères, Didier Reinders,  en rapport avec la relance et la redynamisation des relations entre Kinshasa et Bruxelles.

Pour M. Nijskens, la coopération entre la Belgique et la RDC n’a jamais été interrompue, mais elle a tout simplement été mise en veilleuse pendant une certaine période, car il existe des programmes essentiels avec le gouvernement belge qui se sont poursuivis. «Le reste de l’enveloppe budgétaire qui était prévue pour la coopération bilatérale va pouvoir être réactivée maintenant», a-t-il dit.

L’homme d’Etat belge, qui s’est félicité de l’accueil que le Chef de l’Etat lui a réservé avec toute sa délégation, a fait savoir que le Président Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo leur a tracé, à cette occasion, quelques priorités qui retiennent particulièrement son attention, ajoutant que la Belgique et la RDC vont réactiver des programmes ayant existé et qui étaient mis en berne, notamment l’augmentation des fréquences de la liaison aérienne entre Kinshasa et Bruxelles, la réouverture du Centre européen des visas qui, dit -il, a déjà été normalisé, l’échange des ambassadeurs et la réouverture du consulat de la Belgique à Lubumbashi.

Relance de la coopération militaire

De son coté, le général-major Boucké, chef d’Etat-major adjoint de l’armée belge, a fait savoir que lui et son « équipe des militaires » sont à Kinshasa dans le cadre de la relance de la coopération militaire entre Bruxelles et Kinshasa, ajoutant qu’il aura une réunion ce même mardi, avec le lieutenant-général Célestin Mbala Munsense, chef d’Etat-major général des FARDC, en vue de discuter  de questions relatives aux besoins militaires des FARDC.

Le général-major Boucké a précisé qu’ils sont en RDC à l’écoute des autorités congolaises, avant de revenir avec des solutions positives pour « recommencer et redynamiser » cette coopération qui est très ancienne.

Dans un communiqué publié le 10 mai dernier, le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères et européennes, et de la Défense, Didier Reynders, avait indiqué  avoir chargé cette mission de redynamiser les relations bilatérales et d’examiner ensemble la manière dont la Belgique pourrait contribuer au mieux à accompagner la République démocratique du Congo vers les changements souhaités par la population congolaise.

 

Hautpanel.com