janvier 20, 2019

RDC : Le Président de la Ceni sollicite un report des élections du 23 décembre

A quatre jour des élections présidentielles, législatives et provinciales, le président de la Ceni, Corneille Nangaa a pris contact ce mercredi 19 décembre avec des ambassades occidentales pour solliciter une attitude positive de leur part en cas de demande de report du scrutin.

Avis de tempête à Kinshasa. Malgré les affirmations de Corneille Nangaa, que plus personne ne croyait réellement, un report des élections devrait être annoncé dans les prochaines heures à Kinshasa. Avant de lancer cette annonce, le patron de la Ceni a entrepris de contacter des ambassades occidentales pour obtenir, si pas leur soutien, au moins une attitude conciliante à l’égard de cette demande.

Parallèlement à cette démarche vers les ambassades occidentales, les autorités de Kinshasa ont annoncé la fin de la campagne dans la capitale et bloquent le cortège de Martin Fayulu, devenu le vrai favori de ce scrutin, à l’entrée de la province de Kinshasa.

Le retour du principal opposant concomitamment à l’annonce d’un report fait craindre le pire au pouvoir en place qui, alors qu’il a snobé la main tendue de la communauté internationale pour l’organisation des élections, au nom d’un nationalisme de mauvais aloi, vient aujourd’hui quémander le soutien de ces mêmes parias d’hier pour un report du scrutin.

L’opposition comme la société civile ou les évêques congolais ont toujours martelé qu’aucun report n’était envisageable plus de deux ans après les délais constitutionnellement prévus pour le départ de Joseph Kabila. « Ils ont eu amplement le temps de préparer de bonnes élections s’ils l’avaient vraiment voulu. Tant Joseph Kabila que Corneille Nanaga ont encore récemment menti publiquement en affirmant qu’il y aurait des élections « parfaites » le 23 décembre. Ils n’ont aucune excuse à faire valoir », nous expliquait le week-end dernier Moïse Katumbi, qui poursuivait : « en cas de demande de report, aussi court soit-il, Kabila et Nangaa devront assumer les conséquences de cette mascarade. Leur seul objectif est de rester au pouvoir, de continuer à voler et à tuer la population Congolaise qui aspire au changement ».

 

Hautpanel.com